3615 Mavie Chapitre 5 : Sexe Friends

Maintenant tu sais que je suis infidèle. Et là tu te demandes « mais quand est ce qu’il va nous parler de Q avec du #NSFW dedans ? »

Ben tu vas être déçu car oui je vais parler de Q et d’adultère mais plutôt sous l’angle de ma façon de voir les choses. Je n’ai pas l’intention de raconter ici en détails mes pratiques sexuelles.

Remettons les choses au point sur l’époque (de 2010 à 2013) :

  • Je suis un monstre sans cœur ni sentiment
  • Je ne crois pas en l’amour
  • J’aime maîtrisé les événements et le risque
  • J’ai envie de vivre pleinement avant de crever y compris ma sexualité
  • Mais j’ai bon fond, et j’ai des valeurs à la con comme l’honnêteté, l’engagement, ne pas mentir, etc.
  • Je rencontre plein de gens via Twitter essentiellement

A quoi ça nous mène tout ça ?

Assez simplement à : Profiter des opportunités offertes par Twitter pour coucher avec des femmes sans risque. Tu me suis ?

Seul problème, je suis tellement méfiant (on en a déjà parlé) qu’il est impossible pour moi de coucher sans avoir confiance. Ca commence à devenir compliquer hein ?

Autrement dit, je ne suis pas fait pour les plans Q. Le truc où, comme ça, tu rencontres une inconnue et tu couches avec et après basta.

Et si certains se sont amusés à me coller une étiquette d’homme à femmes. Je suis loin d’être un crevard. Je n’approche pas les femmes sur Twitter (je suis 100% hétéro tu l’auras compris) pour coucher avec. Non, ce sont tout simplement au départ des rencontres en tout bien tout honneur. (tu n’es pas obligé de me croire, de toute façon je ne pourrai pas le prouver sauf si tu leur demande à elles).

Cheminement d’une rencontre maintes fois répété :

  • discussion twitter,
  • DM,
  • whatsapp/gtalk (ou tout autre IM),
  • « on se fait un resto ? »
  • 1ère rencontre IRL

Et là je t’arrête tout de suite, j’ai fait plein de restos qui n’ont pas aboutis à une relation adultérine. Si tu relis les chapitres précédents, mon objectif sur Twitter est de rencontrer un maximum de monde vivant. J’entends par vivant, des gens, des vrais. Pas des commerciaux pour une marque ou des blogueurs en mal d’influence.

Et là, j’ouvre une parenthèse qui va faire hurler les féministes (#oupas) : j’ai été toujours été surpris du nombre de femme prête à passer à l’acte. Oui, bons nombres de femmes ont les mêmes besoins que moi. J’étais ignorants du monde des crevards, j’ai été fidèle pendant 15a. Je ne pensais pas ça aussi … facile. Désolé de le dire.

Mais revenons à nos brebis (pas si égarées que ça).

Lors de la rencontre il peut arriver une opportunité magique qu’on se plaise et qu’on se dise…. [Place ici un truc qui te plaira genre « Ok. », »Et si on se revoyait », « On se revoit quand ? », « On baise ? », « Je suis pas sûre mais il faut approfondir la question », « Je baise jamais à la première rencontre », « Il est où ton hôtel déjà ? », « J’aime bien baiser dans la voiture », etc. etc.]

S T O P

Ouais j’arrête encore parce que t’as oublié qui je suis ? hé ouais … le control freak que je suis … le monstre qui ne croit pas en l’amour et qui veut remplir son tableau de suivi des risques. Le vulcain qui veut analyser la situation avant de s’engager dans un choix (coucou Philippe ^^).

Donc j’ai des critères :

  • Femme en couple
  • qui ne veut pas quitter son couple
  • si possible avec des enfants
  • stable dans sa tête (donc pas dépressive post rupture d’un amant/amoureux/homme/mari précédent)
  • qui sait ce qu’elle fait
  • qui accepte l’absence de sentiment entre nous

Oui ça fait beaucoup je sais. Mais quelquefois ça rentre dans les cases (je suis un monstre je vous l’avais dit).

Et quand ça marche, ça dure. Il me faut du temps pour faire confiance et caler les détails mais quand j’ai confiance, j’obtiens ce que je recherche : une amie avec qui j’ai des relations sexuelles, la fameuse sexe friend (en tout cas ma définition à moi).

Seul inconvénient, comme j’ai confiance, je ne quitte pas. Jamais. Ce sont elles qui me larguent quand elles en ont marre. Prends ça pour de la lâcheté si tu veux, il y a sans doute du vrai là-dedans.

Pour couvrir les risques (oui toujours), les règles sont établies : pas de sentiments, pas de jalousie, on est libre chacun de son côté. Ce qui autorise plusieurs relations en parallèle. Réaction de la maîtresse dans l’ordre : incompréhension (les f veulent qu’on soit jaloux), exaspération (une crise en général), acceptation (et déception un peu), tentation d’aller faire la même chose, réalisation avec un ou des autres.

Me posant en ami et confident, on se parle de tout y compris des autres. Enfin elles me parlent surtout des autres hommes mais n’acceptent pas que je parle des autres femmes…

Alors ? tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ? On dirait bien. Mais c’est sans compter que, dans une relation longue, la magie de la découverte et de la nouveauté passant, il faut autre chose pour maintenir le ciment de la relation. Et en l’absence de sentiments, la femme finira par dire : « tu manques d’attention », « tu ne peux donc pas montrer un peu de sentiment ? », « tu es un monstre », « je ne t’intéresse plus ».

Bien entendu c’est faux, mais, dans l’impossibilité de l’exprimer, je n’ai jamais su les rassurer. Même à celle qui me dira à plusieurs reprises « je t’aime », je ne saurai pas répondre… L’armure ou la carapace du Cancer, la volonté à tout prix de ne pas sortir des règles établies, j’en étais incapable.

Ainsi, elles partent à le recherche du vide que j’ai laissé en me laissant de côté et trouve un autre amant qui va leur faire retrouver l’excitation des débuts d’une aventure.

Et là, tu crois que ça me fait quelque chose ? Suivant la nature de la rupture oui, ça peut me toucher (y a rupture en douceur et rupture violente) mais globalement non. Car je suis bien conscient que mes règles, mon refus de sentiment ne peut pas les satisfaire. Alors je passe à une autre. Je n’oublie pas mais ferme le livre de cette histoire.

Le dernier paragraphe est vrai jusqu’à la fin 2013 où il ne me reste plus qu’une seule maîtresse : Elle.

Fin du Chapitre 5. Prochain épisode : Elle.

Publicités

A propos oOoYusakuoOo

nothing to say
Cet article, publié dans 3615 Mavie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s