Je ne suis pas anonyme, je suis pseudonyme

J’avais en brouillon ce billet inachevé depuis longtemps mais une discussion avec mon twami @zurg_ sur la pétition pour @ParentsEnsemble m’a donné envie de le finir.

Toujours autant d’interrogation sur l’anonymat supposé sur internet.

On a les deux points de vue :

  • celui de Nadine Morano ou des ados pré-pubères en mal de provocation : les gens anonymes se cachent pour pouvoir balancer des propos méchants/xénophobes/homophobes/moranophobes (rayez la mention inutile)
    je cite donc Nadine Morano : « Ce qu’il y a de dangereux avec Internet c’est qu’il permet l’anonymat. »
  • celui des juristes/policiers/Avocats qui expliquent à nos ptis cons d’ados et aux pédophiles que l’anonymat n’existe pas sur internet et qu’on les retrouvera s’ils ne respectent pas la loi.

Comme pour beaucoup, je suis soit-disant anonyme (sous entendu : c’est pas bien), je vais donc donner mon point de vue :

  • tout d’abord il est tout à fait possible d’être anonyme sur internet, j’entends par là complètement indétectable. Cependant cela nécessite une compréhension de la mécanique des réseaux et une certaine technicité. L’objet ici n’est pas de rentrer dans ces explications, d’autres le font bien mieux que moi.
    Le propos que je tiens est simplement d’expliquer que peu de personnes lambdas sauront se cacher et, évidement, utiliser un pseudo pour aller sur un réseau social n’est pas suffisant. Les ados boutonneux se feront prendre, mais les terroristes passeront au travers. Ce qu’il y a de bien, c’est que les révolutionnaires (qualifiés de terroristes par les dictateurs, tout est relatif) peuvent ainsi échapper à la censure et contribuer à changer le monde (souvenez vous des révolutions arabes).
  • ensuite si je porte un pseudo ici ou sur twitter, je ne suis pas anonyme. De nombreuses personnes me connaissent IRL, m’ont déjà vu et connaissent mon prénom. D’autres connaissent mon nom, savent où je vis, ont mon numéro de téléphone. Plus de 120 personnes sauraient m’identifier facilement. Je ne me cache donc pas.
    Autre exemple : lorsque j’ai participé au Birl, j’ai du donner ma carte d’identité pour montrer patte blanche à l’entrée du Minefi. Je suis donc parfaitement identifiable par les services de l’état et je n’ai jamais eu l’idée de me soustraire à la loi.

Alors pourquoi porter un pseudo me direz-vous ? Tout simplement pour contrôler.

Contrôler la diffusion du lien entre mon identité numérique et mon identité réelle. Donner cette information aux personnes en qui j’ai confiance. Et ne pas laisser à n’importe qui le loisir d’usurper mon identité. Une simple protection.
Quand vous créer un compte sur un site marchand, la CNIL oblige (normalement) la confidentialité des données aux commerçants (la fameuse petite case à cocher liée au CGU/CGV que personne ne lit jamais). Alors pourquoi diable, allez-vous mettre en visibilité à la planète entière votre nom ? votre photo ? votre date de naissance ? (je t’entends toi au fond de la salle qui vient de crier TON NUMÉRO DE CARTE BANCAIRE).

Pour paraphraser Nadine Morano, je dirais : « ce qu’il y a de dangereux dans l’internet, ce n’est pas l’anonymat, c’est la mise à disposition du monde entier de vos informations personnelles. » Protégez-vous.

A bon entendeur Nadine….

Publicités

A propos oOoYusakuoOo

nothing to say
Cet article, publié dans Reflexions, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s