Non, Steve Jobs n’est pas un dieu

Depuis hier soir l’annonce de la démission de Steve Jobs, tous les aficionados d’Apple sont sur la brèche et je dois avouer que certaines réactions me font hurler et que quelquefois le manque de recul de certains Appleaddicts leur font dire n’importe quoi.

Je prend un exemple sur cet article de locita : « L’après Steve Jobs existe-t-il? » où je lis : « Il est notamment le créateur de l’Ipod, l’Iphone et l’Ipad, en soit ce qui fait Apple Aujourd’hui » et là saute au plafond : Steve Jobs un créateur ? Non et non, impossible d’accepter ça. Si la question de la survie d’Apple après son départ est pertinente, dire qu’il est le créateur (Dieu) d’Apple c’est un peu considérer que la France s’effondre si Sarko n’est pas réélu en 2012… Apple n’est pas Steve Jobs.

Déjà, Steve Jobs démissionne du poste de CEO mais reste au conseil d’administration, donc il est toujours là. Il y a donc de forte chance que la stratégie d’Apple ne change pas. Cela n’a rien à voir avec son départ forcé de 1985 justement sur conflit en terme stratégie.

Attention, comprenez-moi bien je suis fan de Steve Jobs et je considère qu’Apple fait de bons produits. Pour moi, un bon produit est un produit qui se vend. Hors les produits Apple se vendent bien, ce sont donc de bons produits (techniquement c’est autre chose mais là n’est pas le sujet du moment).

Je suis fan de Steve Jobs parce que j’ai une passion ancienne pour le domaine IT et que je suis son histoire. Ces grands hommes qui ont fait justement cette histoire sont mes idoles, Steve Jobs en fait partie autant que Steve Wosniak, Howard Aiken, Tim Berners-Lee, Linus Torvald (on fête aujourd’hui les 20 ans de la 1ère annonce sur Linux), Bill Gates, Larry Ellisson mais aussi Mark Zuckerberg ou Eric Schmidt (liste non exhaustive évidement).

Seulement voilà, Steve Jobs entre dans la catégorie des génies … des affaires et pas de la création comme dans l’article cité plus haut. Car c’est avant tout et surtout un businessman :

  • 1977, Création d’Apple avec Steve Wosniak. C’est la naissance du mythique Apple II et le véritable génie créatif c’est bien Wosniak (le techos quoi). 1 million de dollars de vente en un an, un exploit à l’époque.
  • 1979, Steve Jobs s’inspire de l’interface graphique de chez Xerox et là on commence à comprendre le génie marketing de ce type qui sent le marché et ce qui va se vendre
  • 1986, viré de chez Apple l’année précédente, il fonde NeXt (qui fera de bons produits techniques mais qui ne se vendront pas… C’est quand même sur un NeXt que Tim Berners-Lee travaillera en 91)
  • 1986 : son plus gros coup selon moi : il achète  Pixar à Lucas pour 10 millions. Il le revendra à Disney en 2006 pour 7,4 milliards, si ça c’est pas du retour sur investissement… Mais là encore, on sent la marketeur au contact du marché qui sent déjà en 86 que l’avenir du cinéma d’animation est dans l’image de synthèse.
  • Traversée du désert ensuite jusqu’à son retour chez Apple en 1997 pour 1$ symbolique et, là, j’avais trouvé ça magnifique surtout qu’Apple était au plus mal.

Ces quelques éléments pour dire que j’admire ce type mais que non, ce n’est pas un créatif. C’est quelqu’un qui sent les idées qui vont marcher, un marketeur remarquable qui maîtrise à merveille le sens de la marque, du buzz et la façon de créer un besoin.

Mais lire qu’il est le créateur de l’ipod, l’iphone et l’ipad, je ne peux pas (enfin si j’accepte la création et le dépôt du nom mais absolument pas du concept comme je lis au hasard du web) :

  • l’ipod : il s’agit d’un baladeur et en gros c’est un walkman de Sony en version plus moderne. Il n’y a pas de création ici. En plus récent, notons que le premier baladeur numérique c’est Remote Solutions en 1999 qui sort le premier à disque dur. On notera que le petit français Archos faisait du baladeur mp3 avant l’ipod (2001). [edit du 30/08/11 : Apple reconnait que le concept de l’ipod date de … 1979. Lire ici]
  • l’iphone : Les smartphones existent depuis 1993 et de nombreux produits ont existé bien avant l’arrivée (tardive) en 2007 de ce produit.
  • l’ipad : le concept de tablettes existe depuis plus de 20 ans … Atari a présenté au CeBIT d’Hanovre 1991 une tablette au format A4 avec un stylet pour la saisie.

Donc non, ni Apple ni Steve Jobs ne sont des créateurs au sens produit ou technologie. J’accorde que Steve Jobs est un créateur de richesses. Le génie de Steve Jobs c’est de sentir le marché, de packager la technologie qui va exploser, de faire faire un design à la mode, de coller une pomme sur le produit et de vendre du rêve. Il est un génie du marketing mais pas de la création.

Publicités

A propos oOoYusakuoOo

nothing to say
Cet article, publié dans Chaux vive, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Non, Steve Jobs n’est pas un dieu

  1. Ping : Non Steve Jobs n’était pas un Dieu (2ème et dernière partie hélas) | Je ne blogue pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s